Potassium

Mono-engrais

Le potassium (К2О) est un de trois éléments les plus importants de l’alimentation des plantes. Son contenu en elles atteint 0,3-3,0%. Pour la première fois la supposition de la nécessité de la présence du potassium dans une ration des plantes a fait le naturaliste suisse Saussure au début de 18 siècle, l’ayant découvert dans la cendre. La nécessité de l’usage des engrais potassiques était justifiée un peu
plus tard par Liebig. Dans une plante, le potassium se trouve exclusivement sous forme ionique K+. La stabilité basse hydrolitique de liens K-N ou K-C ne laisse pas d’espoirs de le trouver dans la composition de quelque composé. Dans les cellules d’une plante, le potassium se trouve sous forme de sels solubilisés dans le jus cellulaire et partiellement sous forme des complexes adsorbés inconsistants avec les colloïdes du cytoplasme. 75-85% de potassium se trouv dans les jeunes organes et parties d’une plante. Le potassium est capable de s’exposer à l’réutilisation. Pendant la carence de cet élément nutritif dans le milieu nutritif son retour des
vieux tissus aux jeunes a lieus. Le potassium a une grande importance dans la vie de l’organisme végétal, il fait une série de fonctions importants physiologiques en lui:
• Active et force le retour des assimilates des feuilles aux organes fournissants;
• Active le processus de la photosynthèse et de l’assimilation de СО2;
• Augmente l’assimilabilité de l’azote et l’efficacité des engrais azotés;
• Favorise le maintine de l’activité des enzymes;
• Favorise la formation des fruits performants de haute qualité (enforce la synthèse de glucides (des sucres, del’amidon, de la cellulose, des substances pectines));
• Prend part dans la régulation de l’échange hydrique.
Le potassium influence positivement l’assimilabilité de l’azote ammonique, enforceant l’accumulation de protéine. Il participe dans le métabolisme glucidique. La capacité du potassium d’activer le retour des sucres des feuilles mène à l’augmentation des caractéristiques qualitatives de la récolte, ce qui est vu en particulier chez les cultures légumières, de baies et de fruits. En outre ; il influe à la biosynthèse des vitamines du groupe B et C. L’ion de potassium renforce l’hydratation des biocolloïdes, ce qui supporte l’organisme végétal dans un état actif. La diminution de la mouillure (la déshydratation) des colloïdesest conditionnée par le transfert des sols en gel, mène à leur vieillissement et au trouble du fonctionnement normal. Les plantes fournies avec potassium portent plus facilement la chaleur et la sécheresse. L’action activante sur les processus de la photosynthèse et de l’assimilation est liée avec l’influence du potassium aux enzymes l’amylase et l’invertase. Cet élément fait une influence essentielle sur la structure de la récolte ( la nature du grain, le nombre de grains de l’épi et d’autres). Le potassium est capable d’augmenter la résistance au gel des plantes. Ça a lieu à compte de l’accumulation des sucres (par exemple, dans le noeud de tallage des céréales d’automne) et de l’augmentation de la pression osmotique dans les cellules.

Qu’est-ce que l’usage d’engrais donne?

• La prévention et le traitement des troubles du développement causés par la carence en potassium
• La haute efficactié de la fertilisation supplémentaire par le potassiume, avec le degré maximal de l’assimilation
• Le soulagement rapide des signes de la carence en potassium
• La prévention du déficit de potassium
• L’activation de la biosynthèse, du transport et de l’accumulation des glucides
• L’augmentation du coefficient de l’usage des engrais minéraux
• L’amélioration des qualités marchandes de la récolte
• L’activation des processus de la photosynthèse
• L’amélioration des qualités marchandes de la récolte (la saccharinité des fruits et des baies (+5-12%, la féculence des légumes-racines des pommes de terre (+7-11%), des légumes-racines de la patate douce etc.)
• L’amélioration de la transportabilité
• L’allongement du délai du stockage

Signes de la carence en potassium: